Vous êtes sur le site du Cyclo-défi 2011. Votre contribution soutient l’événement 2011. Les dons ne sont pas remboursables et ne sont pas transférables. Si vous souhaitez commanditer un participant pour l’événement de l’année prochaine, veuillez cliquer ici pour accéder au site 2012. Les donations ne sont pas remboursables et ne sont pas transférables.
Biographies de participants


Soyez inspiré par Gina Pinsonnault

C’est en écoutant la radio que Gina Pinsonnault, une étudiante à l’Université de McGill âgée de 19 ans, a entendu une annonce pour le Cyclo-défi Enbridge contre le cancer. « J’ai toujours aimé faire du vélo, mais je n’ai jamais participé à un événement aussi grandiose que celui-ci, » explique cette jeune femme originaire de Brossard. « C’était un défi dans lequel je voulais absolument m’embarquer. »

Gina Pinsonnault

Autre que son amour pour le cyclisme, Pinsonnault avait une motivation ultérieure derrière sa participation. Avant de s’inscrire, la mère de son compagnon perdit son combat contre un cancer des ovaires. « C’était la première fois que j’étais touchée par le cancer, » dit-elle, « et j’étais donc encore plus motivée pour participer. » Le Cyclo-défi a aussi pris une signification symbolique pour Pinsonnault. « Mon père et moi aimions bien enfourcher nos vélos et partir pour des longues randonnées, » explique-t-elle. « Un jour, nous aivons décidé de parcourir la distance qui sépare Montréal à Québec. » Malheureusement, une tempête inattendue força Pinsonnault et son père à faire demi-tour avant de pouvoir finir leur excursion. Peu de temps après, son père décéda soudainement d’une crise cardiaque. « Le Cyclo-défi est devenu un moyen de pouvoir finir ce que mon père et moi avions commencé. »

En 2009, Pinsonnault participa à titre individuel au Cyclo-défi, et depuis, s’est associée à une équipe. « Faire partie d’une équipe nous donne la chance d’organiser des activités de levée de fonds géniales, » explique Pinsonnault, « mais j’ai pu aussi me fier sur mes propres ressources pour atteindre et surpasser mon objectif de levée de fonds. » Malgré le fait que Pinsonnault était une étudiante à temps-plein, elle a personnellement témoigné que la levée de fonds est possible.

“J’étais surprise du fait que les fonds se ramassaient si rapidement, » dit Pinsonnault. « J’ai débuté ma collecte avec une vente de pâtisseries à l’école. Par la suite j’ai envoyé des courriels à tout le monde, et Facebook s’est aussi avéré un outil incroyable. » Amis et proches se sont également engagés à aider Pinsonnault à faire passer le mot. Par bouche-à-oreille, Pinsonnault a reçu plusieurs dons de personnes qu’elle ne connaissait même pas. « La générosité des gens m’a laissée complètement émerveillée, » explique Pinsonnault. « C’est la preuve que tout le monde est affecté d’une façon ou autre par le cancer, et tout le monde veut aider. »

Maintenant âgée de 22 ans, Pinsonnault participe pour la troisième année consécutive au Cyclo-défi Enbridge contre le cancer. « Quand on est confronté à une maladie terrible comme le cancer, c’est important de garder une attitude positive, » dit t’elle. «Parfois l’effervescence de nos vies nous aveugle, mais en gardant à l’esprit ce qui est essentiel, on peut faire une réelle différence. C’est pour cette raison que tout le monde devrait participer au Cyclo-défi. »

 


INSCRIVEZ-VOUS | FAITES UN DON | DÉCLARATION DE CONFIDENTIALITÉ | CONTACTEZ-NOUS | ACCUEIL



CE SITE EST PLUS FACILE À UTILISER AVEC INTERNET EXPLORER ET SUR UN PC